suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/10/2016

Migrant boy

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Il y a près de quarante ans, le démographe français Alfred Sauvy a publié un roman prémonitoire sur l’immigration maghrébine et sub-saharienne qui s’intitulait « L’Europe submergée » qui avait fait grand bruit mais qui semblait alors assez pessimiste voire irréaliste.

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Pourtant, du fait la guerre et du sous développement économique qui règnent dans de nombreux pays de l'autre rive de "Mare Nostrum", l’immigration massive et clandestine est aujourd’hui un vrai défi pour l’Europe.  

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Des migrants parcours des milliers de kilomètres et affrontent de terribles dangers, en y consacrant les économies de plusieurs années, pour rejoindre ce qu’ils considèrent comme le paradis sur terre.

 

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Et il faut dire que malgré la sévère crise qui affecte la plupart des pays européens nous apparaissons, au yeux de ces migrants,  comme des nantis et nous le sommes globalement, même si nous avons aussi nos laissés pour compte, au demeurant de plus en plus nombreux.

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Ils rêvent donc de cet ailleurs où tout semble possible et  sont prêts à perdre leur vie pour le rejoindre, tant la vie chez eux leur apparaît sans espoir.

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

J'ai donc composé une chanson sur le sujet que j'ai traitée de façon humoristique, la sensiblerie, si elle ne s'accompagne pas d'une action personnelle, n'apportant aucun remède  aux difficultés que rencontrent ces migrants. Ils font face de la part de certains d'entre nous à une hostilité et une méfiance que l'on peut comprendre, mais qu'il faut tenter d'apaiser par la pédagogie et, pourquoi pas, par l'humour. 

Cette chanson s'intitule "Migrant boy" et son refrain comporte une phrase "I am a poor and lonesome migrant boy" (je suis un pauvre migrant solitaire) inspirée de la devise de Lucky Luke " I am a poor and lonesome cowboy" . J'en ai mis ci-après les paroles, agrémentées de photos.

 

podcast
  

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

 Je suis arrivé aux aurores

Dans la ville lumière

De faim à moitié mort

Les poches pleines de courant d’air

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

J’ai mendié la compassion

Des dizaines de passants

Mais dans leur ligne d’horizon

J’étais transparent

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

J’ai frappé à mille portes

Pour me faire embaucher

J’ai rejoint la cohorte

Des déshérités

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

I am a poor and lonesome migrant boy

J’ai pas d’argent, pas d’amour, minuit sonne

Je vais passer la nuit avec la lune

Ma fidèle compagne d’infortune

      

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

J’erre à travers les rues

Dès le petit jour

En quête d’une ingénue      

Affamée d’amour

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Avec mes yeux bleus méthylène

Et mon teint hâlé

Je harponne les sirènes

Qui errent désoeuvrées

 

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail 

Mais quand l’une se laisse prendre

C’est sûr que c’est pas gagné

Elle ne tarde pas à comprendre

Que je suis fauché

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

I am a poor and lonesome migrant boy

J’ai pas d’argent, pas d’amour, minuit sonne

Je vais passer la nuit avec la lune

Ma fidèle compagne d’infortune

     

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

 J’ai finalement rencontré

Un bon samaritain

Qui a accepté    

De me donner un coup de main

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Pour ne rien vous cacher

Je suis d’venu fossoyeur

C’est grâce aux macchabés

Que je vis des jours meilleurs

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

Maintenant j’espère rencontrer

La femme de ma vie

Une veuve qui viendrait enterrer

Son riche mari  

 

migrant,lucky luke,pat woods,rocard,raspail

 I am a poor and lonesome migrant boy

Je vis seul, sans amour, minuit sonne

Je vais passer la nuit avec la lune

Ma fidèle compagne d’infortune

        

*****

Si vous avez apprécié cette "chanson-photos" , vous pouvez écouter d'autres compositions soit sur ce blog, soit, pour l'intégralité uniquement en "podcasts", sur mon blog musical OLD NUT- WIX (lien en haut de la colonne de gauche) et également pour certaines sur

DEEZER, ITUNES, SPOTIFY, FNAC JUKE BOX, GOOGLE PLAY

 

Texte, photos, paroles, musique, chant Old Nut

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales de mes chansons ou photos est interdite sans mon accord).

 

Commentaires

Quelle époque !
Votre chanson texte et musique sont très optimistes..
Je souhaite que tous ces pauvres gens trouvent enfin un havre de paix!
Peut-être que l'on puisse les aider à rester chez eux en ayant les conditions d'une vie normale.. loin de nos miroirs aux alouettes... des blig blig que les médias nous chantent !
Merci pour ce moment.!

Écrit par : M'mamzelle Jeanne | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je suis fille d'immigrés donc je sais ce que c'est la privation,
les brimades
Quand on tient bon, ou peut se reconstruire à la force du poignet
Ce que mes parents ont dignement fait
Sans jamais vivre aux crochets
Ils ont eu faim
Ils ont gagné leur pain
Ils nous ont éduqués
Avec amour
Leur seule richesse
Toute ma vie durant
Je leur serai reconnaissante
@ Bientôt

Écrit par : Rose | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Longtemps que j'étais absente mais la création du site sur Jung m'absorbait toute entière. Tu es parmi les premiers que je visite et je dois dire que je ne regrette pas car je trouve ton texte d'une grande justesse philosophique, juste, sans agressivité. Un constat de ce qui se passe au moment de la mondialisation quand les problèmes de société s'amplifient. Comment ne pas avoir envie de toutes ces richesses autrefois ignorées. les illustrations sont elles aussi très "justes". Je n'ai pas encore écouté la chanson, je reviendrai. Amitiés.

Écrit par : Ariaga | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Que dire qui n'ait déjà été dit !
Le sort de ces migrants me provoque souvent beaucoup d'émotion !
Merci Ulysse et bon WE

Écrit par : Didier 85 | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Que ferions nous à leur place...Quel triste sort pour beaucoup d'entre eux...Mais ceux qui s'en sortent doivent avoir les reins solides pour se faire une place dans notre société...Bises et bon weekend...Je repasserai écouter la chanson...

Écrit par : PARADISALIA | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

c'est une honnête pour ces personnes qui risquent leur vie pour un avenir meilleur
car comme tu le dis si bien, on ne choisit pas le local ou on est né
et on n'a aucun mérité dans le choix de cette chance d'avoir un pays plus ou moins nanti
alors une chanson pour eux c' est un peu de notre motion
amitiés
Angie

Écrit par : Angie | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Que c'est triste et pourtant bien réel... Ta chanson est très belle, bravo! Bise et bon dimanche tout doux!

Écrit par : Maria-Lina | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Superbe chanson et magnifiques illustrations bien commentées !
Je te souhaite un bon dimanche.
Bisoux

dom

Écrit par : dom | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

c'est un vrai problème humanitaire et économique, car on ne peut pas investir dans des pays toujours en guerre!
bon dimanche, bises

Écrit par : Caroline PC | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

C'est bien vrai tout cela

Écrit par : amandine | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Des photos diversifiées, j'ai apprécié. Merci pour tout et bonne journée

Écrit par : Pascale MD | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

la migration a toujours existé sur l’Europe le souci maintenant c'est que l'on veut nous imposer leur mode de vie c'est cela le problème . bises et à bientôt

Écrit par : la griffe du loup | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

bonjour, tiens Sauvy j'ai vu maintes fois son nom la semaine dernière dans les P.O. , des rues portant son nom, des lycées et surtout une maison où il a vécu dans un petit village. De plus cela me rappelait certains cours lorsque j'étais au lycée. Restons optimistes comme lui...
bon dimanche

Écrit par : chevrette13 | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je crois qu'au-delà simplement des facilités d'acquisition en technologie ou autres dans nos pays européens, les immigrés rêvent surtout d'être en paix et de trouver un travail... merci pour ce sujet abordé, Old Nut.

Écrit par : Philippe | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Tu traites là d'un sujet tristement d'actualité plus que jamais. J'ai aimé ta chanson qui garde malgré tout un certain optimiste ! J'ai aimé aussi l'illustration de ton billet !
Bonne fin de journée
Monelle

Écrit par : Monelle | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

M'MAZELLE JEANNE c'est sans doute la solution que d'aider leurs pays à s'en sortir mais il y a généralement tellement de corruption et de violence que c'est difficile Le lien vers votre blog ne fonctionne pas pouvez vous me donner votre URL

ROSE merci pour votre émouvant témoignage

ARIAGA on ne peut hélas que constater ce drame sans pouvoir vraiment y remédier

DIDIER oui leur situation émeut quand on sait que beaucoup fuient une mort certaine mais que faire ?

PARADISALIA oui quelques uns qui ont les reins solides pu un peu de chance s'en sortent ...mais les autres hélas vont de galère en galère

ANGIE oui c'est une chance pour nous d'être né dans une démocratie développée

MARIA_LINA c'est hélas une réalité à laquelle on sera longtemps confronté

DOM mais hélas ma chanson ne changera rien au problème

CAROLINE oui surtout qu'avec nos propres problèmes nous avons tendance à être moins généreux

AMANDINE vrai et triste

PASCALE les photos donnent un peu de couleur à cet univers sombre

LA GRIFFE du LOUP je ne pense pas que ceux qui errent du coté de Calais puissent nous imposer quoi que ce soit...notre pays s'est enrichi au fil des siècles des apports étrangers et rares les français qui n'ont pas dans leur lointain ancêtre quelqu'un venu d'ailleurs...d'ailleurs les premiers sapiens sont venus d'Afrique !

CHEVRETTE oui rêvons que le monde un jour ira mieux mais le verrons nous personnellement ? j'en doute !

PHILIPPE oui tu as raison ces gens là généralement aspirent à une vie paisible

MONELLE oui j'ai tenté de mettre une pointe d'optimiste dans cette réalité sordide

Écrit par : Old Nut | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

il y avait longtemps que tu n'avais pas fait un reportage , et ce sujet est délicat . chaque fois que je vois une embarcation chavirée de migrants qui laissent leur vie pour leur liberté , ça m'émeut beaucoup , mais que faire , il y en a tant .

Écrit par : ghislaine | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

c'est un gros problème car sans vouloir le malheur de ces gens pourtant de travail il y a peu en europe et les chances sont si minces....

Écrit par : Renée | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Terrible la situation de ces migrants, très bel hommage à eux image et chansons superbe e.
amitié

Écrit par : Nicou | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Un sujet tellement grave et tellement préoccupant ......et pas ou bien peu de solution, sinon celle d'un secours provisoire !

Écrit par : Colette | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

il fut également un temps où" ils" faisaient venir du monde d'un certain pays ...pour avoir de la main d'oeuvre...qui manquait !!! belles photos...
De mon grand pays solitaire
Je crie avant que de me taire
A tous les hommes de la terre
Ma maison c´est votre maison
Entre mes quatre murs de glace
Je mets mon temps et mon espace
A préparer le feu, la place
Pour les humains de l´horizon
Et les humains sont de ma race

Écrit par : ✿⊱╮ ✿⊱╮ | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

c'est un fléau
beaucoup perdent leur vie pour fuir la misère
c'est un post intéressant
je te souhaite une belle soirée
bisous du dimanche

Écrit par : Sonya | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

je trouve tes photos très belles.

Écrit par : eki eder | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

bonsoir Old nut ... tu évoques un problème infiniment complexe et grave mais à mon sens aussi vieux que l'humanité ... l'immigration ne date pas d'hier ... elle a commencé dans le fonds des âges, de tout temps, l'homme a essayé de s'installer là où il avait une meilleure chance de survivre .... le phénomène s'intensifie et est plus perceptible de nos jours avec les médias mais il a toujours existé .... enfin voilà mon opinion ...
bisous et bonne soirée

Écrit par : dacaiod | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

PS : j'adore la mélodie et les paroles de ta chanson ... "les poches pleines de vent" .. j'ai aimé cette expression !!

Écrit par : dacaiod | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

GHISLAINE comme tu le dis que faire? seuls des investissement massifs dans les pays concernés pourraient inciter ces homes à rester chez eux mais encore faudrait il que la corruption où la guerre n'y sévissent pas

RENEE oui l'Europe apparaît comme un paradis mais c'est un miroir aux alouettes

NICOU on peut simplement avoir de la compassion mais ça ne leur sert pas à grand chose

COLETTE oui les solutions sont hélas provisoires en l'état actuel des choses

PETITES FLEURS oui tous les humains sont de la même race et on peut rêver d'un monde où nos serions tous justement traités

SONYA oui nombreux sont ceux qui meurent espérant trouver la liberté

EKI les photos ne disent rien du malheur de ces hommes là

DACAIOD oui c'est un problème vieux comme le monde et dans les temps antiques déjà des peuples étaient obligés de fuir la guerre ou la misère. Merci pour le petit mot sur la chanson

BELLE SOIREE A TOUS ET A TOUTES

Écrit par : OLD NUT | 21/09/2014

Répondre à ce commentaire

Un article consistant et bien fourni sur l’immigration.

Écrit par : Gérard | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Un discours-constat très édifiant et très convaincant.
J'aime beaucoup ce cheminement bien construit d'images-symbole qui nous amène à ta belle chanson et nous sensibilise pour défendre cette bonne cause.

Écrit par : JMS* | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Analyse complète, pertinente et photos "explicatives" intéressantes.

Écrit par : Moun | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'entendais ce matin que 3000 migrants s'étaient noyés en Méditerranée depuis le début de l'année.
Quel drame épouvantable ! les guerres et les conditions économiques continueront à nous envoyer toute la misère du monde. Comment faire pour qu'ils restent plutôt chez eux ? c'est une question très difficile.
La chanson reste optimiste mais dans la réalité ?
Bon début de semaine.

Écrit par : clara65 | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Ce que tu dis est très vrai, nos sociétés sont peut être pour tous ces migrants un miroir aux alouettes... Cela doit aussi nous faire réfléchir et avant de nous plaindre de regarder ce qui se passe ailleurs, de comparer... Belle semaine

Écrit par : Martine. | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai vu hier que 3000 migrants s'étaient noyés en Méditerranée depuis le début de l'année.
Quel drame épouvantable ! les guerres et les conditions économiques continueront à nous envoyer toute la misère du monde. Comment faire pour qu'ils restent plutôt chez eux ? c'est une question très difficile.
La chanson reste optimiste mais comment gérer ça sans nous grever de notre train de vie !

Écrit par : Chadou | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Parfois j'entends encore qu'il y a une solution à tout problème ! ??
Que ferais-je à leur place ?
Bon lundi

Écrit par : fontaine | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Tu as raison
JP

Écrit par : jpla | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

hello,
Le problème c'est que chez nous ça devient la cata aussi ........L'eldorado c'est une utopie!! pauvre planète. Bon Lundi à toi.

Écrit par : faniolette | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Vous parlez bien d'un problème qui semble ne plus avoir de solutions. Ces mouvements migratoires ont sans doute toujours existé. Mais le niveau de misère engendré est insupportable. Je crois de plus en plus que la société est à réinventer. De gré ou de force.

Écrit par : dominiqueb | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

...texte merveilleusement illustré.......

bonne journée

ly

Écrit par : lady | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

merci de m'avoir fait découvrir cet auteur

pour en revenir aux émigrés c'est vrai que trop ferment les yeux sur leur misère sur leur infortune.
je ne sais quelle serait la solution? la paix au lieu de la guerre, la liberté au lieu de l'esclavage, le respect de l'homme au lieu de son avilissement?une chanson me revient en mémoire ""si tous les gars du monde se donnaient la man....."
bonne soirée

Écrit par : venusia | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Old Nut, ton billet me touche beaucoup. C'est si vrai et chaque jour lorsque je vois les nouvelles au TJ, je me dis: mais si cela devait m'arriver que ferais-je ? Gros problème, tristesse et que faire!
Ta chanson est bien belle.
Douce soirée à toi.
Amitiés

Écrit par : Denise | 22/09/2014

Répondre à ce commentaire

sympa ta zik mais certaines photos sont extra extraordinaires

Écrit par : FreeB | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

C'est désolant, horrible ce qu'on voit sur les côtes italiennes.
A écouter ta chanson, il me vient à l'esprit un DVD que j'ai acheté "né quelque part". J'ai beaucoup aimé ce film qui traite de l'immigration, vu du côté d'un jeune français d'origine algérienne qui retourne pendant ses vacances dans le village de son père. Là, il voit le désoeuvrement des jeunes, le rêve de tous ces jeunes, aller en Europe, vers l'Eldorado. Et, quand ce jeune franco-algérien, sans passeport (parce que volé par un cousin qui rêvait de voir Paris), revient en France clandestinement, il se retrouve traité de la même façon qu'eux à Marseille. Ca le conforte dans son futur métier, devenir avocat et défendre la cause de tous les immigrants.
Oui, que faire !

Écrit par : juliette | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Tiens, ce que je viens d'écrire immigrants m'interpelle. Je me dis "j"aurais peut-être dû dire "immigrés". Ca veut dire un peu la même chose, mais avec une légère différence. Immigrant, c'est quand l'action est terminée, immigrés, c'est quand l'action est en cours.
Pour le Robert de poche plus 2011, la définition de l’immigrant est la même que celle du Larousse : « personne qui immigre dans un pays ». Par contre, la définition de l’immigré est nettement plus poussée : « qui est venu de l’étranger, souvent d’un pays peu développé et qui vit dans un pays industrialisé ».

Écrit par : juliette | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

j 'avais oublié,cet auteur,mais le rapport de la chanson cité par vénusia ...si tous les gars du monde Pouvaient se donner la main...( la terre ne serait pas assez ronde) E t C( et la nous allons bientôt exploser...pouvons nous empécher toutes ces horreurs.......ns sommes tous nés quelques part....une autre chanson !!!!ici ou ailleurs ...on pourrait jouer aussi avec L Indifférence...;ou alors avec quelques une de tes chansons Ulysse qui nous permet de nous éloigner de ce monde sordide ). désolée je ne suis pas dans le contexte mais très attristée ................par cette stupidité.....

Écrit par : france | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Beau billet, tristement réel bien sûr, et superbement illustré. Quant à la chanson, elle est très belle, pleine d'espoir finalement, l'espoir qui fait vivre, qui aide à tenir, à survivre. Ta voix est chaude et fraternelle, merci ! Belle journée d'automne.

Écrit par : Praline | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

Je partage tes propos. Difficile est la vie, où les choix de ceux qui nous gouvernent ne vont que vers le pouvoir, le commerce et les profits, au lieu de mettre en valeur l'humanité et le partage. Depuis la nuit des temps l'homme ne tourne-t-il pas en rond, les époques se succèdent, les sujets diffèrent mais l'histoire que les hommes se racontent est toujours la même il me semble... Belle journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 25/09/2014

Répondre à ce commentaire

salut à toi l'ami artiste. Je pense qu'on en ferait de même si nos conditions de vie étaient insoutenables. Gardons l'espoir que les hommes puissent encore PARTAGER

Écrit par : les cafards | 26/09/2014

Répondre à ce commentaire

je connais 2 jolies filles et soeurs qui ont épousé des immigrants albanais ; une belle histoire qui continue bien.
merci pour ta chanson ...
et les bons samaritains existent ... un type du quartier a hébergé au lieu d'une nuit, une ou deux années, une famille se sauvant d'Arménie. Aujourd'hui, ils ont pris leur envol et vivent dans un appartement et la femme repasse ses examens en français pour reprendre son métier.
Bonne journée et merci pour ta chanson

Écrit par : durgalola | 27/09/2014

Répondre à ce commentaire

GERARD quand je fais quelque chose j'essaie de le faire sérieusement

JMS c'est un vrai plaisir pour moi de faire une recherche d'illustration à partir de mes photos pour mes billets et je suis heureux que tu apprécies

MOUN article complet je ne sais pas, car le sujet est complexe

CLARA /CHADOU ? oui le problème est là comment faire pour qu'ils aient envie de rester chez eux?

MARTINE oui regarder comment certains autres hommes vivent nous aident à supporter nos petites misères

FONTAINE il y a peut être une solution mais elle coutera très cher et ne pourra se réaliser qu'à long terme

JPLA je répondrai oui hélas

FANIOLETTE c'est vrai que les civilisations sont mortelles et nous pouvons aussi connaitre de nouveau un jour guerres et famines

DOMINIQUE oui il nous revient de réinventer le monde mais nos gouvernements n'en prennent pas le chemin

LADY mais le sujet hélas est dramatique

VENUSIA n'est ce pas Félix Leclerc qui chantait cette belle chanson "si tous les gares du monde "?

DENISE oui par chance nous sommes nés dans un pays relativement nanti

FREE mes photos sont hélas des cache misère !

JULIETTE merci pour la référence du film en DVD que j'essaierai de me procurer Quant aux vocabulaire les mots ne changent guère leur triste réalité

FRANCE oui de belles chansons ont traité de ce sujet celle de le Forestier que tu cites et aussi la merveilleuse "Lily" de Pierre Perret

PRALINE oui j'ai voulu mettre une note d'humour et d'espoir car heureusement certains arrivent à s'en sortir

PLUMES d'ANGES il est sûr que si l'humanité consacrait autant d'argent a développer les pays pauvres qu'à fabriquer des armes l'humanité irait mieux

LES CAFARDS heureusement certains hommes savent encore partager

ANDREE merci pour tes réconfortants exemples

Écrit par : Old Nut | 28/09/2014

Répondre à ce commentaire

je passe de saluer en temps de vacances qui se terminent bientôt!
rien a voir avec l'obligation d'émigrer surtout dans des conditions si misérables; mais je crois que les voyages de vacances rapprochent les hommes et leurs cultures
amicalement
Angie

Écrit par : Angie | 29/09/2014

Répondre à ce commentaire

Et quel saccage humain toutes ces guerres, ces corruptions de toutes parts et de tous genres .
Car, parfois, dans ces pays qui en souffrent, on pourrait bâtir de si belles choses ...(je pense notamment à l'Afrique, que je connais ...).

Tes chansons ont toujours infiniment de COEUR ..........Amitiés : sabine.

Écrit par : sabine la pèlerine | 02/10/2014

Répondre à ce commentaire

ANGIE oui parfois le voyages permettent de faire de belles rencontres

SABINE oui si les hommes voulaient on pourrait bâtir partout de belles choses

Écrit par : Old Nut | 03/10/2014

Répondre à ce commentaire

Tu connais probablement, mais ton article m'a donné encie de partager ici ce très beau texte poignant...

African tour - Francis Cabrel


Déjà nos villages s´éloignent
Quelques fantômes m´accompagnent
Y aura des déserts, des montagnes
À traverser jusqu´à l´Espagne
Et après, inch´Allah!

On a de mauvaises chaussures
L´argent cousu dans nos doublures
Les passeurs doivent nous attendre
Le peu qu´on a, ils vont le prendre
Et après

Est-ce que l´Europe est bien gardée?
Je n´en sais rien
Est-ce que les douaniers sont armés?
On verra bien
Si on me dit "C´est chacun chez soi"
Moi, je veux bien sauf que chez moi
Sauf que chez moi, y a rien

Pas de salon, pas de cuisine
Les enfants mâchent des racines
Tout juste un carré de poussière
Un matelas jeté par terre
Au-dessus, inch´Allah!

Vous vous imaginez peut-être
Que j´ai fait tous ces kilomètres
Tout cet espoir, tout ce courage
Pour m´arrêter contre un grillage

Est-ce que l´Europe est bien gardée?
Je n´en sais rien
Est-ce que les douaniers vont tirer?
On verra bien
Si on me dit "C´est chacun chez soi"
Moi, je veux bien sauf que chez moi
Sauf que chez moi, y a rien

Je n´en sais rien
On verra bien
Moi, je veux bien
Sauf que chez moi

La moitié d´un échafaudage
J´en demande pas davantage
Un rien, une parole, un geste
Donnez-moi tout ce qu´il vous reste
Et après

Je n´en sais rien
On verra bien
Moi, je veux bien
Sauf que chez moi

Déjà nos villages s´éloignent...

Écrit par : Pascale MD | 03/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci pascale de nous rappeler ce beau texte de Francis Cabrel qui est un homme et un artiste que je respecte car il vit en accord avec les idées qu'il exprime

Écrit par : Old Nut | 03/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Pour moi, toujours un plaisir de t'écouter !
Je te souhaite un bon week-end
Bisoux
dom

Écrit par : dom | 04/10/2014

Répondre à ce commentaire

quel est le con qui a dit çà c'est mon pays et pas le tiens ?la terre n'appartiens à personne elle est la propriété de tous .samedissime ..sympa les photos

Écrit par : la griffe du loup | 04/10/2014

Répondre à ce commentaire

joli et dur de prévoir les saisons lol

Écrit par : amandine | 04/10/2014

Répondre à ce commentaire

sans vouloir ajouter une note pessimiste, je pense que le problème des étrangers va s'accentuer avec toutes ces foyers de guerre...malheureusement la France n'est pas l'Eldorado qu'ils imaginent
bon week end

Écrit par : chevrette13 | 04/10/2014

Répondre à ce commentaire

...bravo pour cette chanson...Mr le chansonnier....elle est très belle...

bonne journée..

ly

Écrit par : lady | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

superbe texte de ce poète

je dis simplement "et si tous les hommes sans exception étaient à égalité, sans riche ni pauvre, et surtout sans guerre" ce ne serait pas merveilleux ainsi?

bonne journée :-))

Écrit par : Venusia | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

Que c'est triste et pourtant bien réel... Ta chanson est très belle, bravo! Bises et bonne semaine l'ami ♥

Écrit par : Chadou | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

la chanson complète en qualité ces très belles photos

Écrit par : FreeB | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci....
Si un coup de baguette magique suffisait !!
Bon lundi

Écrit par : fontaine | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci de ton coucou et de tes compliments ! C'est vrai que j'adore "jouer" avec mes photos !!!
Bonne semaine
Monelle

Écrit par : Monelle | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

DOM et moi j'ai plaisir à chanter pour mes lecteurs-auditeurs !

LA GRIFFE DU LOUP la terre nous est simplement prêtée....

AMANDINE votre commentaire est un peu sibyllin !

CHEVRETTE il n'y a pas encore d'Eldorado sur cette terre ...mais on pourrait si l'on voulait en bâtir un !

LADY les chansons permettent d'évoquer avec un peu de légèreté de graves problèmes

VENUSIA on peut rêver alors rêvons !

CHADOU oui c'est triste car il ne se passe pas de jours sans que des migrants se noient dans la méditerranée ou soient tués ailleurs

FREEB j'essaie d'associer le poids des mots et le choc des photos (pour parodier un célèbre magazine)

FONTAINE mais personne n'a cette baguette !

MONELLE je suis amateur de belles photos comme tu t'en doutes

Écrit par : Old Nut | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

HEUREUSE D'AVOIR DE TES NOUVELLES
je te souhaite une belle fin de journée

ti bo

Écrit par : Sonya | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

Je viens terminer mes vacances chez toi et te remercie de venir fidèlement laisser quelques mots sur les marches du Laboratoire.
Amitiés.

Écrit par : Ariaga | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

superbe billet ♥ pour la photo du randonneur.
Bonne soirée

Écrit par : eki eder | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

bonsoir Old Nut .... bientôt je vais reprendre mon sac à dos et repartir sur les routes du monde .... le temps de 3 semaines de vacances .... comme ta photo du randonneur, j'espère encore découvrir des paysages et ces gens qui m'incitent à croire que notre planète est encore belle ....
bisous et bonne fin de soirée

Écrit par : dacaiod | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

SONYA j'aime bien aller faire un tour chez toi

ARIAGA ton laboratoire est un peu une pierre philosophale

EKI ELDER je suis un randonneur invétéré et le sujet me passionne donc


DACAIOD je ne peux que te souhaiter bonne route et de belles rencontres

Écrit par : Old Nut | 06/10/2014

Répondre à ce commentaire

Merci Old nut d'avoir pensé à ces pauvres gens, qui trouvent leur vie si dure qu'ils préfèrent risquer de la perdre.

Écrit par : Carole | 07/10/2014

Répondre à ce commentaire

Faut-il qu'ils soient désespérés pour tout quitter, souvent famille comprise, pour un ailleurs incertain !
Peu auront un sort enviable ... à condition même d'arriver à "bon port" ! Et pendant ce temps, certains se rempliront les poches sur le dos de ces migrants qui, s'ils arrivent à mettre pied à terre, seront montrés du doigt de toute part.
Heureusement, comme le dit ta chanson, il y aura toujours dame lune pour permettre le rêve ...
Bonne soirée et bravo pour cette chanson ... quelques notes pour un espoir ...

Écrit par : kprice | 07/10/2014

Répondre à ce commentaire

Carole malheureusement d'y penser n'améliore pas leur sort ...

KPrice comme tu le dis le drame est que ce sont leurs semblables qui parfois les exploitent en leur faisant miroiter la perspective d'un paradis

Écrit par : Old Nut | 09/10/2014

Répondre à ce commentaire

Coucou Ulysse
je passe souhaiter bonne nuit!
a bientôt
émigrons vers le pays des beaux rêves!
Angie

Écrit par : Angie | 09/10/2014

Répondre à ce commentaire

Un sujet très grave. Tu as su nous le chanter avec humour, et tendresse
Merci Ulysse
Douce journée
;)

Écrit par : Martine | 10/10/2014

Répondre à ce commentaire

ANGIE on y passe du temps au pays de nos rêves

MARTINE malheureusement ma chanson ne règle pas le problème....

Écrit par : Old Nut | 13/10/2014

Répondre à ce commentaire

Tu écris très bien, il y a un constat dans ce que tu décris, mais pas d'agressivité comme on le voit de plus en plus dans les forums ou commentaires de sites de journaux. On ne peut que déplorer cet état de fait et, même si cela fait peur, parce que l'on ne sait pas quand le flot va s'arrêter, on pense à tous ces gens démunis et tellement pauvres qu'ils tentent leur chance, sachant qu'ils n'ont rien à perdre, que leur vie. Bon après midi, je vais écouter ta chanson.

Écrit par : elisabeth | 14/10/2014

Répondre à ce commentaire

bonsoir Ulysse on voit avec angoisse les nouveaux migrants/refugiés dans le Moyen Orient qui tentent échapper á l'infame barbárie et des pauvres pauvres aussi qui leur ouvrent les fronteires, quelle tragédie! quand les dieux de la guerre en auront-ils assez?
a bientôt
Angie

Écrit par : Angie | 14/10/2014

Répondre à ce commentaire

ELISABETH comment condamner ces gens qui fuient la torture ou la misère et pourtant ils nous posent un vrai problème. C'est l'humanité dans son ensemble qui va mal !

ANGIE si on dépensait autant d'argent pour les bonnes causes que pour les armes je pense que la plupart des problèmes des humains seraient réglés

Écrit par : Old Nut | 15/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonsoir,
un vaste problème, difficile d'en parler et de dire ce que l'on pense, les premiers responsables sont les politiques ceux du départ qui ne font rien pour garder chez eux ces gens qui bien souvent voudraient rester dans leur pays. Et ensuite ceux de chez nous qui font n'importe quoi, toutes les mesures qu'ils prennent retombent sur ces migrants, ça crée du racisme, des parties extrémistes. On doit être solidaire, c'est vrai, mais qui doit aider l'autre ? celui qui travaille et malheureusement touche le smic, ou celui qui NE VEUT RIEN FAIRE et attend les aides de fin de mois, combien de femmes ont des enfants, vivent avec quelqu'un mais ne le déclare pas touchent des aides de femmes seules, j'en connais plusieurs très près de moi. En France il faut mieux être aidé que smicard, on a plus sans rien faire. Je suis retraité avec une très petite retraite juste au dessus du minimum vieillesse, (un problème dans ma vie en a décidé ainsi) pour vivre j'ai dù à la retraite devenir migrant, la vie est moins cher en Espagne, c'est pour cela que je suis ici. En France je ne pourrai pas vivre et droit à aucune aide.
Passe une bonne fin de semaine.

Écrit par : gerard1948 | 26/10/2014

Répondre à ce commentaire

belle chanson bien illustrée et qui dit très justement ce que peuvent ressentir les immigrés...il faudrait pouvoir la diffuser très largement pour aider ceux qui en ont peur à être plus justes et plus accueillants

Écrit par : Gazou | 22/10/2016

Répondre à ce commentaire

J'ai revu tout ça avec plaisir et surtout, le fait que c'est de plus en plus d'actualité, lui donne encore plus de poids !
Merci pour cette réactualisation.
Bon dimanche au soleil, j'espère.
Bisoux, vieille noisette ;-)

Écrit par : dom | 23/10/2016

Répondre à ce commentaire

Voilà une chanson tout à fait d'actualité au moment où on s'apprête à loger les immigrants de Calais un peu partout en France. A Amiens ils seront dans nos petites maisons du quartier touristique St-Leu. On oublie que nous étions des immigrants dans les temps anciens, nous sommes tous des immigrants et qui peut nous certifier un avenir tout rose en France et pour l'éternité, que ce soit à cause d'une guerre imbécile ou simplement du changement climatique ? Cela peut arriver à tous.
Tu es le premier à qui je dis "bonjour" en ce dimanche, je suis heureuse de t'avoir lu et écouté.
Comme l'écrit Gazou, il faut diffuser, je vais le faire de suite de ta page Facebook.
Bon dimanche et gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | 23/10/2016

Répondre à ce commentaire

GAZOU oui il faut faire de la pédagogie vis à vis de ceux qui voient ces migrants d'un oeil hostile et leur faire comprendre que la grande majorité d'entre eux n'ont de choix qu'entre fuir ou mourir et que ce n'est qu'à regret qu'ils quittent leur pays et qu'ils sont prêts à s'intégrer chez nous .

DOM merci d'être repassée en ces lieux et de partager l'esprit de ma chanson . Bisous

ANNICK moi aussi je suis heureux de lire un commentaire réconfortant de ma chère et fidèle lectrice et auditrice d'Amiens en ce dimanche matin pluvieux . Merci pour le partage Bisous

Écrit par : Ulysse/Old Nut | 23/10/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour Old, il n'y a qu'à voir, quand une famille bien française s'installe dans un village ou un quartier de ville, comment les gens acceptent ces nouveaux arrivants. La moitié avec un peu de paranoïa, l'autre moitié plus ouverte avec le sourire. Alors quand il s'agit d'étrangers.... les paranos ont encore plus peur. Et pourtant, les 1ers hommes sur la terre étaient des marcheurs, donc des émigrés quelque part. Bon dimanche. Merci pour ton article plein d'intelligence.

Écrit par : Elisabeth | 23/10/2016

Répondre à ce commentaire

Cette chanson de 2014 est de pleine actualité. L'Auvergne est en train d'accueillir ses 1ers migrants. Hier, une cinquantaine, aujourd'hui, d'autres encore.
Quand à retourner un jour chez eux, les stats disent que très peu y retourneront. Alors, quid d'eux !
Voilà une chanson, effectivement qui mériterait d'être diffusée à grande échelle.
T'es le meilleur Ulysse.

Écrit par : julie | 26/10/2016

Répondre à ce commentaire

Peut-on en vouloir aux gens ! De tout temps, l'étranger a été vu de travers. Dans les villages, ça a commencé avec, effectivement, les gens du village d'à côté, les bohémiens. Ensuite, les réfugiés espagnols, italiens, portugais, polonais..... Qui n'en a pas dans sa famille ! Le père de mon beau-frère, italien, est arrivé en France dans les années 50, sans le sou...et lui, mon beau-frère, n'est jamais retourné sur les terres de ses ancêtres. Il est à part entière français, sans le moindre doute possible, sans le moindre soupçon de velléité. Plus personne ne conteste le fait de regarder un italien, un espagnol, un portugais, un polonais des années 50-60 de travers.
Il faut bien reconnaître que la terrible actualité récente fait peur. Là, c'est encore plus terrible, on se demande s'il faut craindre les étrangers ou ses propres congénères. Ces migrants qui arrivent en masse font peur parce qu'on ne sait pas ce qu'on va faire d'eux, ce qu'ils vont devenir plus tard, ce qu'ils vont bien pouvoir faire dans des villages perdus au milieu de nulle part pour s'occuper, sans aucun moyen de locomotion, sans commerce. Peut-être que certains s'imaginent que leur passe-temps favori sera de violer les vieilles de plus de 70 ans ou les rares jeunes femmes en mini-jupe qui oseront montrer un bout de sein. Il faut bien dire, que là, c'est la religion qui fait peur. Les portugais, les espagnols étaient catholiques. Pourtant, ça n'a pas été facile pour eux non plus, mais la peur n'était pas la même.
Alors, ceux qui crient "haro sur le baudet, sont-ils meilleurs, plus humains, plus charitables que ceux qui ont peur, qui éprouvent des craintes ? C'est facile de montrer du doigt les antis, ça donne bonne conscience devant tant de misère. Peut-être que les "pour" se donnent bonne conscience en montrant de l'empathie, que c'est une façon de se dédouaner, parce qu'on se sent un peu coupable de vivre dans un pays libre, dans un pays qui n'est pas en guerre, sauf la guéguerre que se font les hommes politiques sur des estrades (certains de nos ancêtres, lors des dernières guerres où notre pays a été impliqué, ont payé chèrement le droit de vivre en paix, ainsi que leurs descendances). Hélas, il n'y a que nos dirigeants qui peuvent faire quelque chose pour arrêter cette terrible vague déferlante et faire que les gens puissent vivre en paix sur le sol de leurs ancêtres. C'est tellement mieux de ne pas dormir dans le lit du voisin.
Amen Ulysse, avé César.

Écrit par : julie | 26/10/2016

Répondre à ce commentaire

Elisabeth oui les craintes ou la méfiance ne sont pas dirigées exclusivement contre les étrangers , elle est dirigée parfois contre ceux du village d'à coté....

Julie j'adhère tout à fait à tes propos . Oui ll est facile de critiquer les opposants aux migrants et de se donner bonne conscience alors que l'on vit dans un lieu épargné par le flux migratoire comme je le suis. Je ne condamne pas ceux qui expriment des craintes car souvent ces gens là mènent une vie difficile et ne comprennent pas que l'on dépense de l'argent pour des gens qui ne sont pas français. mais il faut faire de la pédagogie et leur faire comprendre que si nous mêmes étions menacés de mort avec nos famille nous serions tentés de fuir et de se réfugier dans un autre pays .

Écrit par : ulysse/Old Nut | 26/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire