suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2017

Ma vie aura passé

A soixante et onze ans passés, je peux dire que ma vie est bien entamée et qu’il me reste moins de flacons de divins nectars à boire que je n’en ai bus. Comme toux ceux de mon âge, j’ai perdu des êtres chers et pris quelques coups sur la tête mais, au total, j’ai eu une très belle vie par rapport à celles que vivent la majorité des 7 milliards d’homo sapiens qui peuplent la planète. Bien sûr, je n’ai pas réalisé tout ce dont j’ai rêvé, ni visité tous les lieux que j’aurais aimé découvrir, mais mes jambes et mon cœur sont encore solides et je peux, pour mon plus grand bonheur, arpenter les montagnes aux alentours. Et surtout, élément qui paraîtra incroyable aux nouvelles générations, je suis marié avec la même femme depuis 50 ans ! J’ai conscience d’être un dinosaure, mais un dinosaure qui aime les soirées entre amis, qui passe ses journées à marcher, écrire, composer, chanter en maltraitant sa guitare et les oreilles de ses amis. J'ai souhaité, avant qu'il ne soit trop tard faire un "bilan" bien que je ne sois pas encore prêt à raccrocher !

Ce bilan prend la forme de cette nouvelle chanson intitulée « Ma vie aura passé…» qui paraîtra, peut être, à certains, pessimiste mais qui n’est qu’une invitation à vivre pleinement les jours qui nous restent à vivre. Car c’est en se souvenant que nous sommes mortels que nous vivons intensément.

 

Vous pouvez l'écouter en regardant les photos qui en illustrent les paroles :

(Il est possible que le fichier son mette quelque temps à se charger)

 

podcast

vie,amour,blessures,temps

Ma vie aura passé

Fragile comme un rêve

Une goutte de rosée

Au matin qui se lève

  

vie,amour,blessures,temps

Des chagrins des blessures

Soignés par des baisers

Des bonheurs des coups durs

Etroitement mêlés

      

vie,amour,blessures,temps 

Je chante le temps qui passe

Qui si vite nous efface

Parenthèse éphémère

Au sein de l’univers

 

vie,amour,blessures,temps  

Je chante le temps qui fuit

Où l’on s’évanouit

Sans laisser aucune trace

Aucun signe dans l’espace

    

vie,amour,blessures,temps

J’ai nourri tant de rêves

Projeté tant de voyages

Me voilà sur la grève

Où ils ont fait naufrage

 

vie,amour,blessures,temps

Me reste quelques amis

Epargnés par le temps

Et la nature aussi

Dont je suis un enfant

 

vie,amour,blessures,temps

Je chante le temps qui passe

Qui si vite nous efface

Parenthèse éphémère

Au sein de l’univers

 

vie,amour,blessures,temps

Je chante le temps qui fuit

Où l’on s’évanouit

Sans laisser aucune trace

Aucun signe dans l’espace

   

vie,amour,blessures,temps   

Me reste aussi l’amour

Cueilli dans ma jeunesse

Qui a connu des jours

De miel et de tristesse

 

 

vie,amour,blessures,temps

Mais le lien a tenu

Au long fil des ans

Et nos cœurs ingénus

Ont défié le temps.

  

vie,amour,blessures,temps

Je chante le temps qui passe

Qui si vite nous efface

Parenthèse éphémère

Au sein de l’univers

 

vie,amour,blessures,temps

Je chante le temps qui fuit

Où l’on s’évanouit

Sans laisser aucune trace

Aucun signe dans l’espace

 

 

vie,amour,blessures,temps

 

Ma vie aura passé

Fragile comme un rêve

Une goutte de rosée

Au matin qui se lève

 

vie,amour,blessures,temps

Des chagrins des blessures

Soignés par des baisers

Des bonheurs des coups durs

Etroitement mêlés

 

******

Si vous avez apprécié cette chanson vous pouvez découvrir

mon nouvel album "Canta la Vida" sur les plateformes musicales

sous le nom d'Old Nut dont Deezer (cliquez sur le nom)

et mes autres chansons, présentées par album, sur mon autre blog musical Old Nut - Wix dont le lien est en colonne de gauche.

 

Texte, Photos , Paroles, musique et chant Old Nut

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales de mes chansons est interdite sans mon accord).

23:01 Publié dans Musique | Tags : vie, amour, blessures, temps | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | |

24/09/2016

Tic Tac Tic Toc……

 

J’ai vu les années sur son visage, j’ai vu le temps qui nous éloigne de nos rêves et nous rapproche du silence

(Grégoire Delacourt / La liste de mes envies)

*****

coeur,temps,horloge,mort

Les onomatopées du titre de ma note, qui est aussi celui de ma nouvelle chanson, vous intriguent je suppose. Tic Tac évoque le bruit que faisaient les horloges et les montres avant que la technologie du quartz ne les rende muettes et Tic Toc celui du battement de nos cœurs. Il est vrai que ces sons sont une convention car pour les allemands leur coeur fait «bumm-bumm », pour les anglais « thum- thump » pour les bulgares « tup tup » pour les japonais « Doki Doki » pour les ourdous Dakh dakh et pour d’autres peuples bien d’autres sons étonnants à découvrir ICI .

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Pourquoi donc avoir choisi ces onomatopées ? Et bien parce que ma nouvelle chanson porte sur le temps qui passe implacablement et dont on ne peut remonter le cours.  Pourtant depuis toujours l’homme rêve de pouvoir remonter le temps afin de pouvoir modifier son destin s’il ne lui est pas favorable. Mais les scientifiques sont formels c’est une chose qui, au regard des lois physiques, apparaît impossible alors que d’une certaine façon on peut envisager un jour de voyager dans le futur !

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Il nous faut donc accepter les évènements qui se produisent dans nos existences et tenter, quand ils sont défavorables, de faire contre mauvaise fortune bon cœur et s’y adapter. Et puis comme l'on dit tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir et donc tant que ne sonne pas le glas....les dés continuent de rouler !

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Ainsi partout autour de nous le temps imprime sa marque : il met du sel ou de la neige dans nos cheveux (quand il ne les moissonne pas !) il grave des rides sur nos visages, il grignote, ronge, mine, fissure bois, pierres et métaux. Et sous le poids des ans  un jour tout s’écroule : hommes, arbres, maisons et même les montagnes ! Et oui le temps a un certain poids qui varie d’ailleurs selon notre humeur : une heure peut nous sembler légère ou nous peser !

 

 

coeur,temps,horloge,mort

On peut aussi voir l’effet du temps qui passe dans les cernes des troncs d’arbres coupés qui, en fonction de leur épaisseur, nous révèlent si l’année a été sèche ou pluvieuse.

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Ce temps qui passe implacablement est donc un « serial killer » qui jouit d’une totale impunité! Un jour où l’autre, nous le savons bien, quoique nous nous efforçons de l’oublier, nous ne serons plus que des ombres dans la mémoire de quelques personnes.

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Essayons donc, en attendant ce terme fatal, de jouir le mieux possible de notre existence, ce qui plus facile si les dieux ont eu la bonne idée de nous faire naître dans une démocratie développée. Mais quand je parle de « jouir »  je  ne vise pas là uniquement les plaisirs charnels de l’existence mais également et surtout  les joies que procure l’amour, l’amitié et la fraternité, car donner et partager nous enrichissent plus que de recevoir .

 

 

coeur,temps,horloge,mort

L’amour, l’amitié et la fraternité nous procurent des joies indicibles et nous aident en effet à faire face avec courage à l’adversité quand le destin nous joue des tours. Ne nous privons donc pas d’en donner si nous voulons en recevoir ! C’est ainsi que nous pourrons jusqu’au bout  garder notre humanité.

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Personnellement j’approche tout doucement du crépuscule de mon existence et je dois reconnaître que le destin n’a pas été trop dur avec moi, bien que la mort ait fauché quelques êtres qui m’étaient très chers, comme probablement nombre d’entre vous.

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Mais même si ma « bougie » est bien entamée, ma flamme est encore vaillante et je pense pouvoir vous chanter encore quelques chansons avant que l’on ne me coupe le sifflet.

 

coeur,temps,horloge,mort

Mais un jour la « messe » sera presque dite et ma vie ne tiendra plus qu’à un fil …

 

coeur,temps,horloge,mort

L’huissier céleste enverra alors son « exécuteur » qui  frappera un violent « Toc Toc »  qui m’enverra « ad patres » !

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Commencera alors une longue traversée vers l’inconnu …..

 

 

coeur,temps,horloge,mort

…..au terme de laquelle je rencontrerais peut être Saint Pierre. Mais instruit par l'expérience de Georges, j’ai toujours dans mes poches des capsules de Nespresso au cas où !

 

 

coeur,temps,horloge,mort

Ou bien j'aurais le plaisir d'être accueilli par Osiris et Isis, ce qui me conviendrai mieux car j’aime les pays chauds et les  égyptiennes de l’antiquité qui arboraient de superbes décolletés!

 

coeur,temps,horloge,mort

Pendant quelques temps, certains se souviendront peut être de moi en se disant gentiment (du moins je l’espère)  « Qu’est ce qu’il a pu nous casser les oreilles avec ses chansons ! ». Et puis comme des milliards d’être humains avant moi, je tomberai dans le plus total oubli, mais je pense que quelque part quelques atomes garderont la mémoire de ma vie, car pourquoi viendrait-on sur terre si ce n'est pour enrichir l'univers de ce que nous aurons vécu ! 

 

Et maintenant je vous invite à écouter ma chanson (Nouvelle version pour ceux qui la connaissent ) Tic Tac Tic Toc :


podcast

 

Si vous avez apprécié cette chanson vous pouvez découvrir mes autres chansons, présentées par album, sur mon  autre blog Old Nut - Wix dont le lien est en colonne de gauche.

 

Texte,  Photos, Paroles, musique et chant Old Nut

(Je suis membre de la SACEM et toute reproduction ou utilisation publique ou à des fins commerciales de mes chansons est interdite sans mon accord).

 

 

10:59 Publié dans Musique | Tags : coeur, temps, horloge, mort | Lien permanent | Commentaires (89) |  Facebook | | |

27/08/2016

Heureux celui qui prend le temps....

 

Auteur-compositeur-interprète, je poste sur ce blog mes chansons en les illustrant de photos personnelles en rapport avec le thème abordé. 

Si vous souhaitez accéder à l'ensemble de mes chansons uniquement sous forme de "podcasts" classés par album je vous invite à aller sur mon autre blog musical Old Nut (le lien figure en haut de la colonne de gauche)

Certaines de mes chansons sont aussi disponibles sur les plateformes musicales (Deezer, Itunes, Spotify, Google Play etc...) mais dans des versions  souvent anciennes.

 

 Cette chanson a pour titre "Heureux celui qui prend le temps "


(Nouvel enregistrement 10/2017)



podcast

 

(Cliquez sur la flèche blanche dans le carré vert pour l'écouter)temps,sarabande,compagne,horizon

 

Heureux celui qui prend le temps
  
De regarder naître le jour
      
Quand les toits sortent du néant
      
Que la nuit fuit de bourg en bourg

 

temps,sarabande,compagne,horizon


   Quand le soleil perce les brumes
      
Qui somnole dans les vallons
      
Et passe ses mains importunes
      
Dans les volets de nos maisons
  
 

temps,sarabande,compagne,horizon

Viens ma compagne sur le pas de la porte
    
Du haut de la colline, le soleil verse le jour
   
Vois ma compagne, il nous apporte


   La lumière qui réchauffe notre amour
  
 
 

temps,sarabande,compagne,horizon

Heureux celui qui prend le temps
    
De regarder flâner le jour
    
D’écouter rire les enfants
    
Qui se poursuivent dans les cours

 

temps,sarabande,compagne,horizon


 En de joyeuses sarabandes


Qui font naître une chanson
  
Sur tes lèvres gourmandes
  
Mon plus bel horizon


 
 

temps,sarabande,compagne,horizon

Viens ma compagne sur le pas de la porte

Du haut de la colline, le soleil verse le jour

Vois ma compagne, il nous apporte

La lumière qui réchauffe notre amour

 
 

temps,sarabande,compagne,horizon

Heureux celui qui prend le temps
      
De regarder mourir le jour
      
Quand les hommes se font géants
    
Avec leurs ombres comme des tours

 

 

temps,sarabande,compagne,horizon


      Quand le soleil se blesse aux vitres
    
Et ensanglante les maisons
    
Puis roule fabuleuse pépite
  
Dans la gueule de l’horizon
  
 

temps,sarabande,compagne,horizon


Viens ma compagne refermons la porte
    
Du haut de la colline, on voit s’enfuir le jour
   
Viens ma compagne, refermons la porte
    
La nuit qui vient bercera notre amour
  

Paroles, musique, photos Ulysse/Old Nut (Je suis membre de la SACEM et toute utilisation et reproduction de mes chansons est soumise à mon autorisation)

11:58 Publié dans Musique | Tags : temps, sarabande, compagne, horizon | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | |